RACING CLUB RIVIÈRE-PILOTE : site officiel du club de foot de RIVIERE PILOTE - footeo

Fautes et sanctions (1)

Conditions de base pour une faute

 

Pour qu’une faute soit caractérisée, l’infraction :

 

• doit avoir été commise par un joueur ;

• doit s’être produite sur le terrain de jeu ;

• doit s’être produite pendant que le ballon était en jeu.

Si l’arbitre interrompt le match en raison d’une infraction commise en dehors des limites du terrain de jeu (lorsque le ballon est en jeu), le jeu reprendra par une balle à terre à l’endroit où se trouvait le ballon au moment de l’interruption du jeu, à moins qu’il ne se soit trouvé à l’intérieur de la surface de but auquel cas l’arbitre laissera le ballon tomber sur la ligne de la surface de but qui est parallèle à la ligne de but, et ce au point le plus proche de celui où se trouvait le ballon lorsque le jeu a été arrêté.

 

 

Inadvertance, témérité, excès d’engagement :

 

Par « imprudence » on entend l’attitude d’un joueur qui charge un adversaire sans attention ni égard, ou qui agit sans précaution.

Une faute commise par imprudence n’appelle aucune sanction disciplinaire supplémentaire.

 

Par « témérité » on entend l’attitude d’un joueur qui agit en ne tenant aucunement compte du caractère dangereux ou des conséquences de son acte pour son adversaire.

Un joueur qui fait preuve de témérité doit être averti.

 

Par « excès d’engagement » on entend l’attitude d’un joueur qui fait un usage excessif de la force au risque de blesser son adversaire.

L’usage d’une force excessive doit entraîner l’exclusion.

 

 

Charger un adversaire

 

Charger l’adversaire consiste à essayer de conquérir de l’espace par contact physique à distance de jeu du ballon, sans faire usage de ses bras ni de ses coudes.

Charger l’adversaire est une faute si l’action s’accompagne :

• d’imprudence;

• de témérité;

• d’excès d’engagement.

 

Tenir un adversaire

 

 « Tenir un adversaire » consiste à l’empêcher d’avancer ou de se déplacer, que ce soit à l’aide des mains, des bras ou du corps.

Les arbitres sont appelés à intervenir rapidement et avec fermeté à l’encontre des joueurs qui tiennent leur adversaire, notamment à l’intérieur de la surface de réparation lors des coups de pied de coin et des coups francs.

Dans ces situations, l’arbitre :

• doit mettre en garde tout joueur qui tient un adversaire avant que le ballon ne soit en jeu ;

• doit avertir le joueur s’il continue de tenir l’adversaire avant que le ballon ne soit en jeu ;

• doit accorder un coup franc direct ou un coup de pied de réparation et avertir le joueur s’il tient l’adversaire après la mise en jeu du ballon.

Si un défenseur commence à tenir un attaquant à l’extérieur de la surface de réparation mais poursuit son infraction à l’intérieur de la surface, l’arbitre accordera un coup de pied de réparation.

 

 

Sanctions disciplinaires

 

• Un avertissement pour comportement antisportif doit être infligé au joueur qui tient un adversaire pour l’empêcher de prendre possession du ballon ou de se placer dans une position avantageuse.

• Un joueur doit être exclu s’il annihile une occasion de but manifeste en tenant un adversaire.

• Aucune autre situation où un adversaire est tenu ne donnera lieu à une sanction disciplinaire.

 

Reprise du jeu

 

• Coup franc direct de l’endroit où la faute a été commise ou coup de pied de réparation si la faute a été commise dans la surface de réparation.

LES VALEURS DU CLUB

 

  RIGUEUR

  PASSION

               COMBATIVITE

  SOLIDARITE

     ABNEGATION

              GRIF’ EN TE !

 

  ......RESPECT !!! ....