COUPE DES NATIONS DE LA CARAIBE : LA SOIREE DES ESPOIRS PERDUS…

23 juin 2017 - 23:18

Tristesse et déception dans les rangs des sélections de GUYANE et de MARTINIQUE…

Le scénario a été identique pour les deux groupes qui s’inclinent face à leurs hôtes anglophones de JAMAIQUE et CURACAO.

Après avoir mené au score et donné espoir au public conséquent venu assister aux rencontres prévues dans le cadre de ce tournoi final, les deux sélections ne disputeront que la petite finale qui leur donne droit d’espérer la troisième place du podium.

 

Match 1 : GUYANE/JAMAIQUE

Les guyanais, avec un jeu fait de passes courtes grâce à un milieu de terrain au sein duquel évolue Florent MALOUDA, perturbent les Jamaïcains.

Les «REGGAE BOYS» qui semblent empruntés, sont sauvés à plusieurs reprises par leur portier.

C’est donc logiquement que les guyanais ouvrent le score à la 20è minute et vont atteindre la mi-temps avec cet avantage (1/0).

Le repos va permettre aux jamaïcains de revoir leur stratégie car, ils reviennent sur la pelouse avec une autre allure.

Plus percutants, usant de longs ballons leur permettant d’éviter le milieu de terrain adverse, ils vont ainsi contraindre les guyanais à jouer plus défensivement et à subir leur jeu.

Plus à l’aise physiquement, ils égalisent à la 70è minute (1/1)

Les Guyanais refusent d’abdiquer, un autre match commence.

Des occasions de part et d’autre mais, pas de but marqué.

La prolongation est inévitable.

A l’amorce de celle-ci, un défenseur jamaïcain arrête irrégulièrement une percée d’un avant adverse. Son expulsion offre un avantage numérique aux guyanais qui ne sauront en profiter.

L’épreuve fatidique des tirs aux buts vient alors départager les deux équipes.

Les «REGGAE BOYS» se montrent plus adroits et se qualifient pour la finale contre le vainqueur du match 2.

Ont participé à la rencontre :

GUYANE:

LEON, LESCOT, ROSIME, FABIEN, LEGRAND, BAAL, MALOUDA, EVENS, RIMANE puis HAABO, ABELINTI, DUTARD puis ISSORAT.

JAMAIQUE:

MILLER, FISCHER, RITCHIE, FRANCIS, MILLER, LAMBERT, GRANDISON, BINNS, FLEMMINGS puis GORDON, BURKE, JOHNSON puis NICHOLSON.

 

ARBITRES: Mr Wilson DACOSTA (Bahamas) assisté de Mr Trevor PORTER (Guyana) et Ainsley ROCHARD (Trinidad)

 

Match 2 : MARTINIQUE/ CURACAO

C’est sous les acclamations d’un public acquis à leur cause que les «MATININO» font leur entrée sur la pelouse.

Souhaitant ne pas décevoir leurs supporters, ils s’appliquent à construire leur jeu face à une équipe de Curaçao qui montre, dès l’entame, des qualités techniques et tactiques indéniables.

Alternant jeu long et jeu court, les visiteurs mettent en difficulté la défense martiniquaise surtout lorsque la pluie s’invite à la fête.

Mais, ce sont les «MATININO» qui ouvrent le score à la 16è minute par ARQUIN, suite à un beau mouvement d’attaque (1/0).

Les joueurs de CURACAO, plus pressants à partir de cet instant, vont imposer leur style au fur et à mesure du temps écoulé.

Souvent mis en difficulté, l’entre jeu des MATININO n’arrive pas à alimenter les avants qui ne se montrent que timidement et l’arrière garde subit le jeu.

La pression des visiteurs amène alors le pénalty qui leur permet d’égaliser à la 57è minute (1/1).

La sélection martiniquaise recule, laissant encore plus le jeu à son adversaire, au demeurant plus à l’aise collectivement.

Et sur un centre venant du coté gauche de l’attaque, un joueur de CURACAO marque, d’une tête piquée, le second but de son équipe (75è, 1/2).

C’est la douche froide dans le camp martiniquais.

Malgré quelques changements qui amènent un vent de révolte au cours des dernières minutes de jeu, les MATININO ne réussissant pas à revenir au score, doivent se contenter d'avoir à disputer la "petite" finale contre les guyanais.

Ont participé à la rencontre :

MARTINIQUE:

OLYMPA, ZAIRE puis PANDOR (80è), DELEM, CRETINOIR, JEAN-BAPTISTE, HERELLE,ABAUL,LANGIL, JOUGON puis VITULIN (65è), PARSEMAIN, ARQUIN puis MARAJO (84è).

CURACAO:

ELOY, MARTINA, JAKOBA,LACHMAN,JUSTIANA, CARMELIA puis MUDLER, BACUNA, HOOI, NEPOMUCENO, JANGA puis VAN KESSEL,ANTONIA puis GAARI.

 

ARBITRES: Mr Ricangel DELECA (Aruba) assisté de Mr Eugene FARO (Aruba) et Raide TOLEDO (Cuba)

Commentaires

LES VALEURS DU CLUB

 

  RIGUEUR

  PASSION

               COMBATIVITE

  SOLIDARITE

     ABNEGATION

              GRIF’ EN TE !

 

  ......RESPECT !!! ....