TROPHEE « MUTUELLE MARE GAILLARD »: LES VIOLINES SURVOLENT LA FINALE REGIONALE…

25 avril 2014 - 06:08

Les franciscains ont été submergés par un RACING survolté à l’image d’un José GORON déterminé à souhait…

 

La motivation de ce joueur modèle s’est manifestée dès les premières minutes ce qui lui a permis de déjouer le traitement de faveur que semblait vouloir lui faire subir les arrières franciscains.

 

Bien sur ses appuis, il a été le catalyseur de la victoire du RACING face à des franciscains qui ont pourtant bien débuté leur partie. D’ailleurs, les deux premières occasions de scorer sont à porter à leur actif et PRIVAT s’est brillamment illustré en contrant leurs tentatives déclenchées sur le flanc gauche de leur attaque.

 

Il a juste fallu le temps d’un replacement des hommes sur le terrain pour voir les violines prendre l’ascendant sur la rencontre.

 

La réaction des violines a été violente : sur une incursion de MENCE sur l’aile droite, celui-ci met en difficulté le portier franciscain qui ne peut que renvoyer le cuir dans les pieds de GORON qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score (35è, 1/0).

 

Le temps de l’engagement, les violines accélèrent et PASTEL obtient un coup franc sur le coté droit de la défense des »vert et Noir » : GORON reprend magistralement de la tête (38è, 2/0).

 

Les observateurs présents au stade ne pensaient qu’à une réaction des franciscains, capables selon eux de revenir au score mais, ils ne savaient pas que les violines n’étaient pas venus faire de la figuration.

 

Il s’en est fallu de peu que MENCE n’aggrave le score juste avant la mi-temps en ratant un centre de GORON (44è).

 

Les franciscains ont vainement cherché la faille au sein de la défense des violines mais ZAIRE et tous les autres ne sont pas tombés dans le piège de leurs pas de danse.

 

Le réalisme était dans le camp des violines qui, par l’intermédiaire de GORON, suite à une percée de PASTEL, aggrave le score (55è, 3/0).

 

Le sort de la rencontre est définitivement scellé par MENCE qui catapulte un boulet que le portier franciscain ne peut que récupérer dans ses filets (83è, 4/0).

 

Ce sont des franciscains abasourdis qui, après être restés de longues minutes à écouter le message de leur entraineur, ont regagné les vestiaires.

 

Inutile de vous décrire la joie du camp pilotin…qui s’adjuge la finale régionale, pense à la rencontre contre l’homologue guadeloupéen mais fixe son objectif sur les quatre dernières rencontres du championnat.

 

  

Ont participé à la rencontre :

 

PRIVAT, COURTEAU, ZAIRE, FORTUNE, BULLET puis CHOSROVA (55è), DONDON, EDOUARD, MENCE©, GORON puis MODESTIN (84è), PASTEL puis ETIENNE (86è), THIMON puis GUILLAUBY (64è).

 

Autres remplaçants : SULLY,   

 

Voir également

Commentaires

LES VALEURS DU CLUB

 

  RIGUEUR

  PASSION

               COMBATIVITE

  SOLIDARITE

     ABNEGATION

              GRIF’ EN TE !

 

  ......RESPECT !!! ....