CHAMPIONNAT (journées 12 et 13): LES VIOLINES S’ACCROCHENT AU HAUT DU TABLEAU…

21 janvier 2014 - 04:36

Les matchs en retard ont été mis à profit, avec des fortunes diverses, pour mieux se placer dans la continuité des objectifs fixés.

 

 

UN DEPLACEMENT COMPLIQUE POUR LES RIVERAINS …

En venant affronter le RACING après avoir subi les foudres des franciscains trois jours auparavant, le long déplacement des riverains ne fut pas de tout repos.

Cela ne les pas empêché de se montrer offensifs en début de match et surtout de tenir bon jusqu’à la 26 è minute : moment choisi par GORON pour inscrire le premier but de la partie, suite à un corner bien tiré par PASTEL (1/0).

Le match est enfin lancé et le maigre public de ce soir bien ventilé, qui a d’ailleurs assisté à un match fermé jusqu’à cet instant, peut alors s’enthousiasmer.

Un relais entre GUILLAUBY et PASTEL dans le couloir gauche permet à ce dernier d’adresser un caviar à GORON dans le dos de défense adverse qui ne peut que constater les dégâts (36è, 2/0).

PASTEL (53è), CHOSROVA (56è) et PARSEMAIN (86è) ont été les bourreaux des nordistes qui ont réussi à réduire le score sur le deuxième pénalty accordé, en leur avantage par l’arbitre, à la 70è minute.

Avant cet épisode, les visiteurs ont eu deux ou trois occasions de revenir au score suite à des erreurs de la défense des violines mais, ils se sont heurtés au dernier rempart des violines: SULLY qui a, en outre, fait échec au tireur du premier pénalty accordé aux visiteurs (60è)

La partie s’est donc soldée sur le score de 5 buts à 1.

 Ont participé à la rencontre :

SULLY, EDOUARD, DONDON, BULLET, MONGERAND, GUILLAUBY, ZAIRE puis J.M MONGIS (59è), CHOSROVA puis OCTAVIUS (64è), GORON, PASTEL, PARSEMAIN©.

Remplaçants: PRIVAT, MODESTIN, GIRIER-DUFOURNIER. 

 

DES FRANCISCAINS TEMERAIRES, LES VIOLINES ACCROCHEURS…

Les visiteurs ont même poussé l’audace de faire craindre aux supporters des violines une issue malheureuse du match.

Pourtant, ce sont les violines qui ouvrent le score à la 7è minute par GORON qui se joue de la défense des « Vert et Noir » avant d’aller crucifier leur portier (1/0)

GORON a l’occasion d’aggraver le score sur pénalty sifflé pour une faute sur PARSEMAIN (31è) mais, son tir est repoussé par le portier franciscain.

Cette occasion ratée laisse donc la place aux franciscains de menacer la défense violine.

Le jeu est vif : le RACING bien en place ne laisse pas de place au jeu des visiteurs et atteint le repos avec ce mince avantage.

Dés la reprise, les violines ont une nouvelle occasion : le tir de PARSEMAIN passe à coté de la cage des visiteurs (47è).

Les franciscains restent menaçants et il faut d’un arrêt reflexe de SULLY (52è) pour retarder l’égalisation.

Les pendules sont remises à l’heure par les franciscains quelques minutes plus tard : profitant d’une baisse de régime des violines, ils égalisent à la 60è minute (1/1).

Heureux d’avoir pu trouver la faille, les visiteurs accélèrent et perturbent l’arrière garde violine qui se fait surprendre une nouvelle fois (2/1, 62è).  

Un renversement de situation inattendu par les violines qui évitent de se faire distancer en arrachant les deux points du match nul par COURTEAU (80è, 2/2).

Celui-ci reprend d’une demi-volée un ballon renvoyé par la défense franciscaine suite à un corner de PARSEMAIN.

Le RACING reste donc au contact de son rival, faute d’avoir saisi sa chance de tuer le match.

Un bon match engagé et sérieux de deux prétendants au titre de Champion.

 

Ont participé à la rencontre :

SULLY, EDOUARD, BULLET puis CHOSROVA (67è), DONDON, MONGERAND, GUILLAUBY puis COURTEAU (64è), ZAIRE, MENCE puis GIRIER-DUFOURNIER (66è), GORON, PASTEL, PARSEMAIN©.

Remplaçants: PRIVAT, MONGIS. 

Commentaires

LES VALEURS DU CLUB

 

  RIGUEUR

  PASSION

               COMBATIVITE

  SOLIDARITE

     ABNEGATION

              GRIF’ EN TE !

 

  ......RESPECT !!! ....