RACING CLUB RIVIÈRE-PILOTE : site officiel du club de foot de RIVIERE PILOTE - footeo

COUPE DE LA MARTINIQUE : LES VIOLINES RAFLENT LA MISE EN FINALE...

25 mai 2013 - 06:17

Grace à l’abnégation et la volonté affirmées au cours des deux rencontres de cette soirée de football…

Les filles tracent la voie…

Elles ont pu brandir le trophée au terme de 90 minutes d’un jeu agréable qui a ravi les spectateurs présents au stade bien avant 18 heures.

Sans tricheries, avec un engagement physique régulier, les féminines ont donc offert un bon spectacle en préambule du classico tant attendu.  

Les violines ont tout de suite affiché leur détermination en portant le danger dans le camp des joséphines qui ont fléchi, après plusieurs attaques, en concédant un pénalty à la 10è minute (1/0).   

Les « Rouge et Blanc » égalisent à la suite d’un coup franc bien botté : le ballon échoue sur la barre transversale des pilotines, revient en jeu mais est repris par une joueuse joséphine plus prompte que les arrières violines (30è, 1/1).

Après avoir échoué à plusieurs reprises, les violines reprennent l’avantage à la 37è minute : la défense des Rouge et Blanc tergiverse suite à un corner ; le ballon revient dans les pieds de l’exécutante pilotine, celle-ci centre à nouveau sur une de ses partenaires qui marque (2/1).

Les joséphines n’abdiquent pas : alors que les violines venaient de louper l’occasion d’aggraver le score en ne maitrisant pas un vis-à-vis avec le dernier rempart des Rouges, ces dernières égalisent à la 57è minute (2/2).

Les cadres techniques des violines procèdent à quelques changements qui permettront d’impulser une autre dynamique à l’équipe.

Les cinq dernières minutes de la rencontre seront fatales à l’équipe de St-Joseph.

Les violines continuent à pousser. Elles obtiennent un coup-franc à l’entrée des 18m à la 48è minute. La gardienne des « Rouge et Blanc », jusqu’alors irréprochable fait une bourde et ne parvient pas à bloquer la balle qui pénètre dans ses filets (3/2).

Les féminines du RACING soulèvent alors la coupe sous les applaudissements nourris d’un public satisfait de la prestation des deux équipes.

 

Les garçons clôturent de belle manière la soirée…

Ils ont surtout fait preuve d’une farouche détermination, d’une volonté sans faille pour arracher de haute lutte cette victoire face à la très bonne équipe franciscaine, récemment auréolée du titre de Champion.

La  première banderille est à l’actif des violines par l’intermédiaire de MENCE : celui-ci voit son tir du gauche passer de peu à coté des buts franciscains qui débutent la rencontre un peu crispés.

Ce sont pourtant ces derniers qui ouvrent le score à la 8è minute suite à un mauvais renvoi de la défense violine (1/0).

Ce but galvanise les franciscains qui mettent à mal la défense des violines. Celle-ci plie mais ne rompt pas à l’image de SULLY qui, au prix d’une extraordinaire détente réussit à sortir un ballon qui prenait la direction de ses filets (26è).

Les bonnes dispositions de SULLY permettront plus tard aux violines de préserver le score du match en s’imposant  d’une ferme envolée lors du pénalty sifflé en faveur des franciscains à la 75è minute. C’est le tournant d’un match.

Une rencontre que les violines auraient pu rater s’ils n’avaient pas su maitriser leurs nerfs.

Réduits à 10 après l’expulsion de JACOB à la 44è minute, ils ont su, sur les conseils du Coach G.GUITTEAUD (mot d’ordre : patience et calme), se réorganiser afin de résister à la fougue de ces jeunes franciscains.

A la reprise, les contres des violines font très mal et les franciscains doivent user d’expédients pour contrer le trio d’attaque pilotin qui obtient de nombreux coups-francs.

A la 58è minute, PARSEMAIN tire en force, le portier franciscain repousse tant bien que mal le ballon dans les pieds de MENCE, à l’affut, qui égalise (1/1).

Les franciscains sont abasourdis et déjouent tandis que le moral des violines est regonflé.

PARSEMAIN, irrégulièrement bousculé à 25 mètres des buts des »Vert et Noir » décide de se faire justice : son tir puissant fait mouche (67è, 2/1).

Toutes les tentatives franciscaines sont ensuite vouées à l’échec.

Les violines « GRIF EN TE » résistent à toutes les velléités offensives des franciscains et laissent éclater leur joie, en communion avec leurs nombreux supporters, au coup de sifflet final.

Un rendez-vous avec l’histoire…

 

Ont participé à la rencontre :

SULLY, COURTEAU, ZAIRE,  HUYGHES-BEAUFOND,MONGERAND, CHOSROVA puis MONGIS (55è), JACOB, CHARLOTON, MENCE, GORON puis GIRIER-DUFOURNIER (87è), PARSEMAIN.

Autres remplaçants : PRIVAT, OCTAVIUS, GONZALVE.

 

Commentaires

LES VALEURS DU CLUB

 

  RIGUEUR

  PASSION

               COMBATIVITE

  SOLIDARITE

     ABNEGATION

              GRIF’ EN TE !

 

  ......RESPECT !!! ....